Facebook Pixel
Univers Bâtiment ERP
Equipements de sécurité
Posté le 4 août 2021

Comment répondre aux enjeux d’accessibilité des collectivités ?

La mise en accessibilité des espaces publics et des voiries rentre dans le cadre du principe d’égalité des droits des citoyens. Toute personne âgée, malvoyante ou malentendante devrait pouvoir emprunter les voies et infrastructures publiques en toute aisance. Il s’agit d’une mission à part entière visant à faciliter la circulation et à renforcer l’autonomie des usagers.

Ce faisant, les collectivités doivent réfléchir à mettre en place des outils pour optimiser les aménagements intérieurs et extérieurs. Leur existence minimisera les dangers liés au déplacement des personnes vulnérables en leur offrant une meilleure sécurité, orientation et mobilité. Pour ce faire, ces outils devront répondre efficacement aux enjeux d’accessibilité de tous les aménagements au sein des collectivités.

LA PRISE EN COMPTE DES DIFFÉRENTS HANDICAPS

Avec une faculté réduite, les personnes en situation de handicap éprouvent des difficultés à accéder aux locaux, à se repérer et à circuler dans les conditions normales de déplacement. Les difficultés de ces usagers peuvent se révéler sous toutes formes : cognitives, visuelles, motrices, auditives ou psychiques. Elles limitent ainsi la mobilité dans un environnement non adapté à ces personnes vulnérables dont l’autonomie s’en trouve réduite.

Favoriser la mobilité de tout un chacun

Nos solutions de signalisation et équipements de sécurité figurent parmi les ressources nécessaires pour favoriser la mobilité de tout un chacun. Pensées pour garantir une qualité d’usage équivalente dans les infrastructures privées et publiques, elles favorisent l’accès à tout pour tous, quel que soit le type d’usager. Ainsi, elles servent d’accessoires complétant les aménagements existants pour simplifier le parcours des visiteurs.

Des équipements indispensables pour une sécurité maximale

À titre d’exemple, une bande de guidage PMR protège les usagers à mobilité réduite des potentiels dangers comme les bordures de quai et les abords de passage piétons. Les bandes, les signalétiques au sol et les dalles podotactiles constituent en effet des équipements indispensables en matière de sécurité.

Ces signalétiques sont personnalisables selon les difficultés de l’usager. De fait, elles peuvent servir de support de guidage aux personnes malvoyantes et malentendantes, tout comme à celles présentant des problèmes d’orientation et de mobilité.

Homogénéisation des pratiques

Dans une démarche globale, les gestionnaires ERP, des infrastructures publiques et voiries devraient homogénéiser leurs pratiques. Afin de préserver la continuité de la chaîne de déplacement des personnes handicapées, les gestionnaires d'ERP, d'infrastructures publiques et de voiries devraient homogénéiser leurs pratiques dans un démarche globale. 

Cela concerne aussi bien les aménagements environnementaux que l’emploi des signalétiques pour :

  • repérer les obstacles
  • délimiter les aires spécifiques
  • baliser les voies de circulation
  • permettre un guidage tactile et visuel d’une personne en situation de handicap.

LES MESURES DE CONCEPTION

L’accès au bâtiment peut être rendu aisé sans besoin d’entreprendre de lourds travaux de réaménagement des locaux. L’effort doit se concentrer sur la lisibilité de l’espace, la signalétique intérieure et extérieure qui servent de repérages pour les usagers.

Un espace lisible implique l’intégration de repères facilement perceptibles et mettant en évidence les obstacles. Face à un escalier, il est par exemple envisageable d’installer des dalles podotactiles antidérapantes qui contrastent avec la couleur du sol pour alerter la personne malvoyante.

Il en est de même pour toute signalétique au sol qu’il s’agisse d’une bande de guidage PMR ou d’une bande podotactile escalier. Les repères tactiles, les jeux d’éclairages et de couleur favorisent une meilleure lisibilité de l’espace.

Le choix de la signalétique intérieure et extérieure est fait de manière à rendre accessible toute la chaîne d’information. Ainsi, les repères tels que les pictogrammes doivent permettre de guider facilement les personnes présentant une déficience sensorielle ou mentale.

LES MESURES D’ADAPTATION DE L’OFFRE DE SERVICE

Les prestations offertes dans les espaces culturels, médicaux ou administratifs doivent être accessibles au plus grand nombre. Ainsi, l’offre de service doit être adaptée de manière à faciliter l’accès à l’information.

En fonction du profil du visiteur, les établissements peuvent concevoir un parcours personnalisé afin que celui-ci puisse profiter pleinement des services proposés sur place.

La mise en place d’un visioguide avec l’emploi de la langue des signes française (LSF) en est un exemple concret. Des légendes sous forme de pictogrammes ou de panneaux signalétiques facilitent également l’accès aux services.

LES MESURES TECHNIQUES

Enfin, la mise en accessibilité des espaces s’accompagne toujours de mesures techniques face à des contraintes permanentes (marches hautes, dénivelé important…) Si pour des raisons patrimoniales ou structurelles, il est impossible d’engager des travaux d’aménagement, certaines solutions techniques peuvent y remédier, telle l’installation d’une rampe amovible ou en encore d’un élévateur au service des personnes à mobilité réduite.

Tous les produits dédiés au bâtiment ERP

La sélection